top of page

“Docali, c’est une structure qui offre beaucoup d’avantages” : voici le parcours du docteur Zeneli

Chez Docali, il est possible d’avoir de très belles évolutions de carrière ! C’est le cas du docteur Zeneli, chirurgien-dentiste devenu implantologue et dentiste coach dans nos structures associatives !
Docteur Zeneli, dentiste coach chez Docali

Bonjour et merci de nous accorder votre temps ! Pouvez-vous nous en dire plus sur vous et vous présenter ?

Je m’appelle Zeneli Albi et je suis docteur. Chirurgien-dentiste, implantologue, dentiste coach et dentiste référent au sein du réseau Docali.


Quel a été votre parcours professionnel ?

J’ai fini mes études en 2010 à l’université Tor Vergata en Italie à Rome et après j’ai travaillé comme dentiste à l’hôpital de l’université Tor Vergata. Je suis rentré dans mon pays en Albanie où j’ai exercé mon métier pendant 8 ans, de différentes manières : en libéral, en tant qu’associé de cabinet, dans des centres dentaires… Je suis arrivé en France, en 2019. J’ai eu un peu de difficulté à m’intégrer : l’Albanie ne fait pas partie de l’UE donc je ne pouvais pas vraiment travailler, tant que je n’avais pas obtenu mon numéro RPPS. C’est donc en 2020 que j’ai commencé à travailler pour Docali en tant que dentiste praticien à Bobigny.


Et pourquoi avez-vous choisi de venir en France ?

En fait, c’était un pur hasard parce que j’étais inscrit à l’ordre des chirurgiens-dentistes suisses, italiens et albanais. De base, j’avais donc prévu de partir en suisse à Genève sauf que pour la qualité de ma vie professionnelle, j’ai préféré changer au dernier moment pour la France.


Comment avez- vous entendu parler de Docali ?

Comme j’avais déjà travaillé dans des centres dentaires, notamment en Albanie, j’ai voulu découvrir comment ça fonctionnait en France. Une fois que je me suis renseigné, il y avait beaucoup de centres, j’ai eu pas mal d'offres mais j’ai préféré choisir Docali parce qu’ils avaient l’air un peu plus attentifs, surtout sur le bien-être des équipes et le respect de l’équilibre vie privée et vie professionnelle.


Donc ça fait depuis 2020 que vous exercez au sein de Docali ?

Oui depuis le 13 janvier 2020 mais j’ai exercé même avant chez Docali mais vu que je n’avais pas encore le RPPS, j’étais juste en mission d’accompagnement des dentistes juniors depuis mars 2019 dans les centres de Belleville et Villejuif.


Pouvez-vous me parler de votre évolution au sein de Docali ?

Au début, j’étais un simple dentiste comme tous les autres, au centre de Bobigny et puis 6 à 8 mois après, je suis devenu le médecin référent de mon centre. Je m’occupais des cas les plus compliqués. Après, la directrice des opérations avait lancé un projet d’accompagnement des nouveaux dentistes, des juniors, du coup moi j’étais le premier dentiste coach du réseau et dentiste référent du réseau.


Quels sont pour vous les avantages d’une structure comme Docali ?

Déjà, le soutien envers le staff et les praticiens, l’accompagnement qui est proposé et surtout, la qualité des soins avec des protocoles assez stricts qui encadrent les standards et les normes en vigueur à respecter pour offrir des soins corrects. Pour moi, c’est une passion de partager mes connaissances, de soutenir mes confrères et consœurs. Et c’est Docali qui m’a donné la possibilité de faire ça. Je ne pense pas que tous les centres offrent ces opportunités.


Et qu’est-ce que vous diriez à un de vos pairs qui souhaitent rejoindre Docali ?

Docali, c’est une structure qui offre beaucoup d’avantages. Tous les praticiens qui décident de venir ne vont jamais se trouver seuls devant les patients, il y aura toujours une équipe pour les soutenir, soit au niveau administratif soit au niveau des assistants. Et de toute manière, il y a aura toujours des anciens dentistes pour les accompagner, pour qu’ils puissent démarrer en toute tranquillité leur activité. Nous avons même des dentistes qui viennent de terminer leurs études, ça c’est le point le plus intéressant et c’est ça qui fait la différence par rapport aux autres, parce qu’on accompagne tous les dentistes pour qu’ils ne se sentent pas en stress et pour donner le meilleur d’eux-mêmes aux patients.


Selon vous, c’est un point positif d’avoir beaucoup de jeunes ?

Oui car notre métier, si on doit regarder l’histoire, personne n'est né dentiste donc si nous n’aidons pas les confrères et consœurs qui débutent alors il n’y aura plus de dentiste. Et pour moi ça c’est la base fondamentale pour qu’une société avance.


Votre poste vous permet-il de vous déplacer ?

Oui, je suis en déplacement sur tous les centres Docali, même à l’heure où nous parlons, je suis en déplacement au centre de Rouen Cathédrale.


Mais vous êtes basé à Bobigny c’est ça ?

Avant d’être aussi coach, je travaillais seulement à Bobigny. Maintenant, sur 5 jours, je suis en mission d’accompagnement de coaching le lundi et le mardi et de mercredi à vendredi, je travaille toujours dans le centre de Bobigny. Aujourd’hui je suis à Rouen, demain je serai à Rennes. Je suis avec les dentistes qui viennent de commencer avec nous, qui ont un besoin d’accompagnement sur différents volets : quelqu’un qui a besoin d’être accompagné en chirurgie ou sur l’aide aux dentistes.


Un dernier mot pour la route ?

Je dirais que c’est une belle histoire. La seule chose que je pourrais ajouter, c’est que j’ai eu un DU en implantologie effectué dans une autre université à Rome en Italie et le bonus que j’ai eu c’est que Docali m’a permis de faire une formation en France en implantologie qui a duré quasiment 1 an. C'était très bien parce que même si j’en avais déjà eu une en 2016, notre métier n’arrête pas d’évoluer donc on doit toujours être à jour et apprendre les nouvelles techniques. Elle a duré environ 9 mois, c’était 12 séances (2 fois par mois).


Et vous êtes intéressés par d’autres formations ?

Bah normalement tant qu’on ne part pas à la retraite (rire), on a toujours besoin de formations. Quand on va partir à la retraite, là on s’arrêtera d’étudier (rires) !

Komentarze


bottom of page